urant votre vie qu'avez vous jamais fait pour l'Islam ?

Un hadith rapporte que le Prophète (pbsl) a affirmé que la véritable voie était celle de Dieu et de Son Messager :

La meilleure des paroles est la parole de Dieu, et la meilleure des guidances est la guidance de Mohammad. (Sunan Ibn Maajah, Muqaddima, 7)

L'une des plus grandes responsabilités des croyants et des musulmans qui craignent Dieu est de parler aux autres de l'existence de Dieu et des preuves de Sa création qui se trouvent partout dans l'univers. En d'autres termes, ils ont le devoir de montrer la voie de Dieu et de Son Prophète (pbsl). Chaque personne doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour propager les valeurs morales islamiques. Avant tout chacun d'entre nous doit satisfaire Dieu par nos valeurs morales, puis nous devons nous occuper de notre entourage le plus proche, leur rappeler le pouvoir et la puissance de Dieu. En effet, le Coran révèle qu'il incombe à tout croyant d'inviter les autres sur le droit chemin, de leur parler de la bonté, et de les prévenir du mal :

Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable, et interdit le blâmable. Car ce seront eux qui réussiront. (Coran, 3 : 104)

Parce que c'est là une condition du verset, les musulmans cherchent à se guider les uns les autres, mais également les autres vers les valeurs morales qui plaisent à Dieu. Le Coran ordonne aux croyants " d'utiliser les bonnes paroles ". C'est pour cette raison que les pieux s'expriment en usant de leurs pensées et de leur conscience de la meilleure des façons, et d'une manière qui sera des plus bénéfiques pour les autres. Sachant que leurs erreurs et leurs défauts peuvent provenir de leur distance des valeurs morales coraniques, de leur manque d'information ou de leur ignorance, ils les approchent avec chaleur et indulgence. Ils n'oublient pas qu'avant d'apprendre les valeurs morales coraniques, ils ont eux-mêmes commis des erreurs, et ont réussi à acquérir les bonnes valeurs morales grâce à la miséricorde de Dieu. De plus ils ne cherchent jamais à obliger les autres à accepter ce qu'ils disent lorsqu'ils expliquent les valeurs morales du Coran.

Comme Dieu le dit dans le Coran : " Eh bien, rappelle ! Tu n'es qu'un rappeleur. Et tu n'es pas un dominateur sur eux. " (Coran, 88 : 21-22), les musulmans s'expriment en sachant que leur seule responsabilité est de prodiguer de bons conseils, et en étant conscients que Seul Dieu guide vraiment les gens sur le droit chemin. Comme il est révélé dans cet autre verset : " Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon (…) " (Coran, 16 : 125), ils cherchent à discourir de la meilleure manière.

Un autre verset dit : " (…) et dis-leur sur eux-mêmes des paroles convaincantes. " (Coran, 4 : 63), et les musulmans s'adressent directement à la conscience de ceux qui sont dans l'erreur, en utilisant des termes clairs et pertinents, destinés à leurs désirs terrestres. Cependant ils ne s'emplissent jamais d'orgueil, ni ne se considèrent supérieurs à eux. Ils adoptent toujours une attitude respectueuse et modeste, et approchent leurs interlocuteurs d'une manière positive et constructive. Ils s'expriment de telle façon qu'ils invitent les gens vers la raison et la sincérité. Afin de les encourager à abandonner leurs erreurs, d'adopter une meilleure approche, et de craindre Dieu, ils leur rappellent l'au-delà, le jour du jugement, et que Dieu entend chacun des mots qu'ils prononcent et voit tout ce qu'ils font.

Un hadith rapporte que notre Prophète (pbsl) explique l'importance de recommander le bien et d'interdire le mal :

Oh non, par Dieu, vous commanderez le bien et interdirez le mal, vous empêcherez le malfaisant d'agir, le ramènerez au bon droit, et le restreindrez à ce qui est juste (Abou Dawud)

Vous déploierez peut-être des efforts sincères lorsque vous exposerez les valeurs morales de l'Islam, et malgré tout votre interlocuteur peut ne pas vous comprendre ou ne pas accepter la totalité de ce que vous dites. Ne désespérez pas, ne vous attristez pas. Vous êtes chargés de transmettre le message comme un acte d'obéissance religieuse révélée par Dieu : la personne qui reçoit le message est seule responsable qu'elle tienne compte de vos conseils ou pas. Si cette personne refuse ce qui lui a été transmis, alors vous devez savoir qu'il y a quelque chose de bénéfique dans cette histoire. Comme il est révélé dans le Coran en ces termes : " Tu ne diriges pas celui que tu aimes : mais c'est Dieu qui guide qui Il veut. Il connaît mieux cependant les bien-guidés. " (Coran, 28 : 56), c'est Dieu qui guide sur la voie droite.


Dans les hadiths qui nous sont rapportés, notre Prophète (pbsl), choisi par Dieu comme un serviteur aux qualités supérieures, a commandé aux gens d'acquérir des valeurs morales supérieures. L'une des obligations religieuses des plus importantes de tout musulman est de bien traiter les gens, de leur commander de faire le bien, d'éviter le mal, dans la mesure de ses possibilités et de ses moyens. Peu importe les biens matériels que possède la personne, peu importe sa situation, elle doit faire de son mieux pour gagner l'approbation de Dieu. Elle ne doit jamais se contenter du minimum, mais elle doit au contraire contribuer à cette oeuvre avec toute son énergie.

Par conséquent, il incombe à chacun d'entre nous d'appeler au bien et cela quels que soient nos moyens. Les ouvrages de Harun Yahya sont de précieux supports qui décrivent les valeurs morales de l'Islam, éclairés par les hadiths de notre bien-aimé Prophète et les versets du Coran, et qui avertissent les gens des cauchemars de l'incroyance. Avec la volonté de Dieu, encourager ces ouvrages et les faire connaître à un maximum de personnes peut être un moyen par lequel une personne peut accomplir son devoir d'inviter les autres à la bonté et à se soumettre aux exigences du verset cité plus haut. Chacun doit donc soutenir ces ouvrages dans la mesure du possible. Dans un des versets Dieu révèle ainsi :

Ils croient en Dieu et au Jour Dernier, ordonnent le convenable, interdisent le blâmable et concourent aux bonnes ¶uvres. Ceux-là sont parmi les gens de bien. (Coran, 3 : 114)

Dans un autre verset voilà ce qu'Il dit au sujet de ceux qui soutiennent Sa religion :

(…) Dieu soutient, certes, ceux qui soutiennent (Sa religion). Dieu est assurément fort et puissant. (Coran, 22 : 40)

Un hadith rapporte ce que déclara notre Prophète (pbsl) concernant le bien :

Au regard de Dieu le meilleur ami est celui qui souhaite du bien à ses compagnons, et le meilleur voisin est celui qui a le meilleur comportement avec ses voisins. (Tirmidhi)

Dans un autre hadith, notre Prophète (pbsl) déclare que quiconque fait de bonnes actions sera certainement récompensé :

Dieu accepte les actions de celui qui ne les fait que par pure dévotion pour Lui, et dont l'intention est de rechercher Sa satisfaction. (Abu Dawud An-Nasai)

Par conséquent, en devenant un moyen par lequel ces ouvrages peuvent être diffusés et lus par de nombreuses personnes, et en soutenant un but si honorable, on sera également, si Dieu le veut, récompensé. Ce sont là aussi des signes de l'amour et de la clémence d'une personne envers d'autres musulmans. Par ces moyens, on peut aider une personne religieuse à évoluer et à se rapprocher de Dieu. Il ou elle aura ainsi un rôle dans les tâches qui permettront à d'autres musulmans de se souvenir encore plus de Dieu, de réfléchir sur la mort et l'au-delà, et d'ouvrir les consciences et les esprits. Quiconque pense à la vie dans l'au-delà de l'un de ses frères musulmans, quiconque a de la crainte, s'engage dans de telles occupations. Ainsi, un autre hadith rapporte les paroles de notre Prophète concernant les caractéristiques de tels croyants :

Vous remarquerez que les croyants sont comme les organes d'un corps, tous liés les uns aux autres par la bienveillance, la tendresse, et la compassion. Lorsqu'une partie de ce corps est malade, le corps entier le ressent, il n'y a plus alors de repos et la fièvre monte. (Al Bukhari et Mouslim)

Les éminents savants de l'Islam ont eux aussi, dans leurs ouvrages, souligné l'importance de devenir un intermédiaire pour les nobles causes, comme par exemple l'imam Ghazali qui rappelle la valeur des actes bénéfiques :

Tout au long de ta vie, ne manque jamais l'occasion de faire une bonne action. (Imam Ghazali, Hujjat-al Islam, p.88)

Chaque personne doit donc faire tout ce qui est en son pouvoir pour servir l'Islam. C'est là une responsabilité immense et un acte d'obéissance. C'est pour cette raison que toutes les activités qui visent à faire connaître à un grand nombre de personnes les ouvrages de Harun Yahya, qui sont remarquables pour leur sagesse et leur contenus salutaires, à participer à ces travaux, et à les diffuser partout dans le monde, sont d'une importance capitale. Notre Prophète (pbsl) a exprimé dans un autre hadith l'importance d'être au service de l'Islam :

Le Prophète (pbsl) a dit : " Chaque musulman doit faire l'aumône. " Les gens demandèrent : " Ô Prophète de Dieu ! Que doit donc faire celui qui n'a rien à donner ? " Il répondit : " Il devra travailler de ses mains et bénéficier lui-même de son travail, puis il devra donner en aumône (une partie de ses revenus). " Les croyant demandèrent alors : " Et s'il ne peut même pas trouver de quoi faire ? " Il répondit : " Il devra aider les nécessiteux qui font appel à son aide. " Alors on lui demanda : " S'il ne peut même pas faire cela ? " Il répondit : " Alors il devra faire de bonnes actions et se préserver du mal, et ceci sera considéré comme une aumône. " (Boukhari)

Dans un verset du Coran, Dieu révèle que chaque acte réalisé pour Sa satisfaction sera récompensé :

(… ) En vérité Je ne laisse pas perdre de bien que quiconque parmi vous a fait, homme ou femme, car vous êtes les uns des autres. Ceux donc qui ont émigré, qui ont été expulsés de leurs demeures, qui ont été persécutés dans Mon chemin, qui ont combattu, qui ont été tués, Je tiendrai certes pour expiées leurs mauvaises actions, et les ferai entrer dans les jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, comme récompense de la part de Dieu. Quant à Dieu c'est auprès de Lui qu'est la plus belle récompense. (Coran, 3 : 195)

Toutes les bonnes actions qu'une personne fait, elle les fait pour la vie dans l'au-delà. Chaque pas fait vers cette finalité, chaque mot exprimé, chaque énergie déployée, chaque sou dépensé, chaque tâche accomplie, seront récompensés. Chaque être humain a besoin de cette récompense. C'est pour cette raison que chacun doit multiplier ses efforts et se hâter dans la course aux bonnes ¶uvres. C'est là l'un des commandements révélés par Dieu dans le Coran :

Ils croient en Dieu et au Jour dernier, ordonnent le convenable, interdisent le blâmable et concourent aux bonnes ¶uvres. Ceux-là sont parmi les gens du bien. Et quelque bien qu'ils fassent, il ne leur sera pas dénié. Car Dieu connaît les pieux. (Coran, 3 : 114-115)

Les ouvrages de Harun Yahya sont des outils que chacun d'entre nous peut utiliser pour exercer des activités salutaires. Les propriétaires de ces ouvrages doivent écouter leur conscience et soutenir ces travaux au maximum de leurs possibilités. Nombreux sont les moyens d'y parvenir :


Notre Prophète (pbsl) a été un modèle pour tous les musulmans lorsqu'il s'agit de se rappeler Dieu :

Aicha a dit : " l'Apôtre de Dieu (pbsl) avait pour habitude de se rappeler à tout moment Dieu. " (Muslim)

Les ouvrages de Harun Yahya rappellent Dieu au lecteur, et c'est là leur plus importante caractéristique, ils contiennent de nombreux versets du Coran et des hadiths de notre Prophète (pbsl), et ils reflètent l'esprit et la logique du Coran avec une grande finesse. Lire, regarder ou écouter ces ouvrages autant que possible est donc capital afin d'avancer sur la voie qui permet de se rapprocher de Dieu, d'être plus pieux, et d'acquérir plus de connaissances. Lire, écouter ou regarder ces réalisations mènent les gens vers le souvenir de Dieu, et c'est là un acte d'adoration capital. Dans le Coran, Dieu nous ordonne de L'évoquer :

Ô vous qui croyez! Evoquez Dieu d'une façon abondante. (Coran, 33 : 41)

Dans le Coran, Dieu nous demande de méditer sur le Coran et d'en tirer des leçons. Ces ouvrages servent cette cause, et avec la grâce de Dieu ils permettent de méditer sur le Coran et de s'instruire. Voilà ce que révèlent les versets appropriés :

Ne méditent-ils donc pas sur le Coran ? S'il provenait d'un autre que Dieu, ils y trouveraient certes maintes contradictions ! (Coran, 4 : 82)

En effet, Nous avons rendu le Coran facile pour la médiation. Y a-t-il quelqu'un pour réfléchir ? (Coran 54 : 17)

En étudiant les ouvrages de Harun Yahya, chaque personne a l'opportunité de connaître Dieu, d'apprécier Sa puissance et Sa grandeur, et d'augmenter sa propre foi. C'est là l'un des aspects les plus importants de ces ouvrages. Dieu ordonne dans un verset : " Ô les croyants ! Craignez Dieu, cherchez le moyen de vous rapprocher de Lui et luttez pour Sa cause. Peut-être serez-vous de ceux qui réussissent ! " (Coran 5 : 35) L'objectif de la collection de Harun Yahya et de permettre aux gens de se rapprocher de Dieu.

 

Méditer sur les innombrables preuves de la création notre Seigneur, dispersées à travers l'univers est un acte d'observance religieuse. Dieu a révélé dans le Coran cette caractéristique des croyants :

[les doués d'intelligence sont ceux] qui debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Dieu et méditent sur la création des cieux et de la terre [disant] : " Notre Seigneur ! Tu n'as pas créé cela en vain. Gloire à toi ! Garde-nous du châtiment du Feu. " (Coran, 3 :191)

Les ouvrages de Harun Yaya qui sont à la fois scientifiques et religieux, encouragent les gens à réfléchir sur les preuves de la création de la terre et du ciel. Ces travaux permettront aux gens d'accroître leurs connaissances et de maîtriser de nombreux sujets. Ces ouvrages qui sont entièrement basés sur le Coran et des sources scientifiques, nous donnent l'opportunité de devenir des experts en la matière. Il est essentiel pour tout musulman d'enrichir ses connaissances. Dans le hadith ci-dessous notre Prophète (pbsl) s'est exprimé en ces termes concernant ce sujet :

Apprenez la science et partagez-la avec les autres. Apprenez le Coran et enseignez-le aux autres ; car je suis une personne dont le destin est de quitter ce monde. (Tirmidhi)

Le Prophète (pbsl) a dit : " La guidance et la connaissance que Dieu m'a envoyées sont semblables à une pluie abondante, une terre fertile absorbera l'eau de la pluie et permettra à la végétation et à l'herbe de pousser abondamment. Une autre parcelle de cette terre plus dure retiendra cette eau de pluie, et Dieu permettra aux gens de l'utiliser pour s'abreuver eux et leurs animaux, pour irriguer les champs. Tandis qu'une autre partie de la terre, aride, ne pourra ni retenir l'eau, ni faire pousser des plantes (cette terre n'est en rien bénéfique). Le premier exemple est celui d'une personne qui comprend la religion de Dieu et en retire des leçons propices (par l'acquisition de la connaissance) que Dieu a révélée par mon biais (les prophètes apprennent, puis enseignent aux autres). Le dernier exemple est semblable à une personne qui ne tient pas compte de cette connaissance, et n'accepte pas la guidance que Dieu a envoyée par mon biais (tout comme une terre aride). " (Boukhari)

Celui qui sort pour chercher la science est dédié à la cause de Dieu jusqu'à son retour. (Tirmidhi)

 

On passe une grande partie de notre existence à parler. Cependant une grande partie de ces discussions sont vaines et futiles. Pourtant le temps est une notion très précieuse. Il existe de nombreux sujets qu'on ne doit jamais oublier et sur lesquels on doit méditer. C'est une grave erreur que de gaspiller son temps dans d'insignifiantes discussions alors même qu'on devrait méditer sur ces thèmes et se les rappeler mutuellement. Cependant, encore plus important que tout c'est le fait que Dieu nous commande de déserter les discussions vaines. Ce fait nous est ainsi révélé dans le Coran :

[Les croyants sont] Ceux qui ne donnent pas de faux témoignages; et qui, lorsqu'ils passent auprès d'une frivolité, s'en écartent noblement. (Coran, 25 : 72)

[Les croyants sont ceux] qui se détournent des futilités. (Coran, 23 : 3)

Dieu a interdit aux musulmans de prendre part dans des conversations sans intérêt. Le meilleur moyen d'y parvenir est de se souvenir constamment de Dieu et de se répéter les versets du Coran et de parler de choses bénéfiques. Transmettre aux autres ce qu'on apprend est donc une activité on ne peut plus salutaire. Le Coran nous rappelle qu'évoquer Dieu est un acte d'adoration des plus importants :

(…) Le rappel de Dieu est certes ce qu'il y a de plus grand. Et Dieu sait ce que vous faites. (Coran, 29 : 45)

Une personne qui parle aux autres des livres qu'elle a lus ou des documentaires qu'elle a vus sur les valeurs morales islamiques, et qui évoque les problèmes auxquels sont confrontées des sociétés qu sont très en marge de ces valeurs, cherchera également à mettre en pratique ces valeurs, et à éviter les erreurs décrites dans ces travaux, en tirant des leçons des exemples qui y sont donnés. Décrire les véritables valeurs morales produit un effet sur la conscience y compris sur celle de la personne qui le fait. C'est donc là une façon de réaliser des choses bénéfiques à la fois pour celui qui explique et celui qui écoute. On devient alors une personne utile, et on accorde de l'importance à la famille et aux valeurs spirituelles. Voilà ce qu Dieu révèle quant à un comportement scrupuleux :

Commanderez-vous aux gens de faire le bien, et vous oubliez vous-mêmes de le faire, alors que vous récitez le Livre ? Etes-vous donc dépourvus de raison ? (Coran, 2 : 44)

Dans un autre verset voici ce que révèle notre Seigneur :

Et gardez dans vos mémoires ce qui, dans vos foyers, est récité des versets de Dieu et de la sagesse. Dieu est doux et parfaitement connaisseur. (Coran, 33 : 34)

 

Accueil - Présentation du site - A propos de l'auteur - Liens - E-mail - Inscription - Envoyer à un(e) ami(e)