l est totalement paradoxal de vouloir vivre dans une société de paix et d'amour et de rester là à ne rien faire alors que des peuples en persécutent d'autres, de demeurer là, insensible à l'immoralité, à la cruauté, et à l'impiété, tout en étant conscient de leur existence. Chacun d'entre nous doit contribuer, dans la mesure de ses possibilités, qu'elles soient infimes ou énormes, à la propagation et à l'acceptation des valeurs morales du Coran, comme unique remède contre le mal, et se battre pour lutter pour accomplir de bonnes ¶uvres.

De nos jours, les musulmans doivent expliquer les valeurs morales du Coran aux autres personnes, sans prêter attention à ce que les autres peuvent dire ou penser, ils " ne doivent pas craindre le jugement de ceux qui les jugent ", comme il est rapporté dans la Sounnah de notre Prophète (pbsl). C'est là une moralité et un comportement en accord avec ce qu'a décrété Dieu et qui seront récompensés dans l'au-delà. Notre Prophète (pbsl) a demandé aux croyants d'observer cette règle :

Transmettez mon enseignement aux gens, même s'il ne s'agit que d'une seule phrase. (Boukhari)

Cependant Satan se dressera toujours en obstacle sur le chemin de toute personne qui cherchera à ¶uvrer en bien, et essaiera de lui faire abandonner son but. L'un des doutes que Satan suggère à l'esprit de celui qui veut faire le bien est : " Quel bien peut-on tirer de mes efforts ? " Une personne peut se considérer démunie et impuissante face à la vilenie, à la cruauté, aux conflits et aux massacres dans le monde. Pourtant, la vérité est toute autre. Tout d'abord, aucun être humain n'a la capacité de faire régner la paix, la sécurité, l'amour, la compassion, la tolérance, l'humanisme, l'amitié et la compréhension sur terre. Aucun individu, ni aucune civilisation, ni aucune autre force ne peut réussir cela. C'est Dieu Tout Puissant, Celui qui sait ce que nous disons et ce que nous pensons dans nos c¶urs, qui fera en sorte que cela arrive.

Les efforts que les croyants déploient dans cet objectif sont des signes de leurs intentions, pures et pieuses. Peut-être que certains seront conquis par des mots charitables, prononcés par une personne, l'attitude tolérante, la patience ou la détermination d'une autre, et se tourneront vers les valeurs morales du Coran, augmentant ainsi le camp du bien. Ce sont là des efforts faits par les croyants pour servir notre Seigneur. Toutefois, il ne faut pas oublier que c'est Dieu qui renforce les bienveillants, et qui fait que la bonté règne dans le monde. " Je ne peux rien apporter de bon " : c'est là une idée négative insufflée par Satan, et tous ceux qui prêtent attention à cette suggestion fuient leurs responsabilités.

Chaque personne qui a de véritables valeurs morales et une conscience peut énormément donner au nom de la bonté. Prenons l'exemple d'une charge très lourde qui doit être soulevée, si parmi 15 individus, 4 décident de le faire tandis que les autres se contentent de dire : " Nous ne sommes pas assez forts, notre participation ne vous aidera pas ", ce n'est pas là, évidemment, un comportement correct. Si toutefois, les 15 personnes joignent leurs forces au maximum de leurs capacités, alors la tâche des 4 autres sera considérablement facilitée. Ce qui importe ce n'est pas n'est la quantité de travail fourni par la personne, mais comment elle utilise réellement sa force.

Dans le Coran Dieu a révélé qu'Il n'imposerait jamais à une personne une charge qu'elle ne pourrait pas porter, et a effectivement allégé notre souci de bien faire :

Ceux-là se précipitent vers les bonnes actions et sont les premiers à les accomplir. Nous n'imposons à personne que selon sa capacité. Et auprès de Nous existe un Livre qui dit la vérité, et ils ne seront pas lésés. (Coran, 23 : 61-62)

<<<

Accueil - Présentation du site - A propos de l'auteur - Liens - E-mail - Inscription - Envoyer à un(e) ami(e)